Mairie de MayenneMairie de Mayenne

Documents utiles Mairie de Mayenne Contacter la Mairie de Mayenne

MAYENNE AU QUOTIDIEN

ESPACE PRATIQUE

ACTUALITES DE LA VILLE

Un peu d'histoire

Les 60 ans du bombardement

L’histoire de Mayenne débute à l’époque des romains sur l’axe Jublains - Avranches. Le nom de « Medoena Castrum » désigne, au VIIe siècle, un lieu fortifié sur la rive droite de la rivière la Mayenne.
L’édification d’un fort carolingien au Xe siècle permet de résister aux nombreuses invasions des voisins bretons ou normands. Guillaume le Conquérant ne peut soumettre la ville qu’à la faveur d’une ruse de « Normand » en y introduisant un enfant pour l’incendier.La guerre de Cent Ans, puis la guerre de Religion font des ravages, les troupes de Henri IV détruisent en partie le château.
Au XVIIe siècle, le Cardinal Mazarin achète la ville au duc de Mayenne et entreprend alors, avec son intendant Colbert, des travaux d’assainissement et d’urbanisme. Des fontaines ornent encore aujourd’hui les places encadrées de nombreux hôtels particuliers et la ville se dote d’une municipalité siégeant dans la Barre Ducale, Hôtel de Ville jusqu’en 1979.
La seigneurie de Mayenne va ensuite changer plusieurs fois de propriétaires pour appartenir finalement en 1777 aux Grimaldi de Monaco qui en portent aujourd'hui encore le titre.
A la fin de l’ancien régime, Mayenne s’est considérablement agrandie et rivalise avec Laval, alors peuplée de 12 000 habitants, pour devenir chef-lieu du département de la Mayenne, arguant de sa proximité avec Paris et son rang de duché.
La Chouannerie s’opposera pendant plus de 7 ans aux armées républicaines qui ne pacifieront la région qu’en 1800.
Sous Napoléon III, la canalisation de la Mayenne jusqu’à la Loire et l’arrivée du chemin de fer Laval Caen, en désenclavant la ville de Mayenne, permettra l’essor de l’industrie du lin.

Pendant la Seconde guerre mondiale, le 9 juin 1944 les bombardements détruisent la plus grande partie de la rive gauche de la ville. Les derniers combats se déroulent du 6 au 13 août 1945 et l’ultime pont encore en place ne sera sauvé que par la vaillance du soldat américain James MacRacken qui se sacrifia le 5 août 1944 pour désamorcer les mines installées par les Allemands. Ce pont porte aujourd’hui son nom.
Après la longue période de reconstruction de la ville par Lucien de Montigny et l'équipe municipale, Claude Leblanc, entré au conseil municipal en 1965, deviendra maire en 1971 et sera pendant 37 ans reconduit dans ses fonctions par les habitants.

Elu en mars 2008, Michel Angot est aujourd'hui maire de Mayenne.